• Matsuri 祭り/祭

    Les Matsuri ou festival d'été sont des fêtes populaires, pour la plupart religieuses, célébrées dans tout le pays Nippon.
    Une occasion pour les japonais de se retrouver entre amis afin de partager, sous la chaleur de l'été, un moment privilégié de détente pour ces travailleurs acharnés.

    Au printemps, le matsuri sert à apporter chance pour la récolte du riz. En été, elle permet de conjurer les épidémies, les ravages d'insectes sur les champs ainsi que les typhons. Les matsuri en automne sont présente pour remercier les divinités, quand à l'hiver, c'est la saison du renouveau.

    Haru - Printemps
    La saison correspond à la période du repiquage du riz qui marque le début de la nouvelle année, l'année scolaire commençant en Avril.
    Une des fêtes traditionnelles célébrées à cette occasion se nomme Otaue Matsuri, c'est-à-dire, fête du repiquage du riz dans les rizières. Dans tout le pays, les gens se rassemblent pour participer à ce matsuri où l’on invoque les divinités pour avoir une bonne récolte.

    Dans certains cas, on effectue le repiquage de plants dans une rizière alors que dans d’autres, ce travail est à peine évoqué. Une des fêtes les plus célèbres, c’est le Otaue Shinji qui se déroule tous les 15 juin à Osaka, dans le quartier de Sumiyoshi.
    En revanche, le repiquage du riz est purement symbolique dans la fête du Onda Matsuri, qui a lieu le premier dimanche de février à Asuka, dans la préfecture de Nara.


    Natsu - Été
    Dans l'ancien Japon, les habitants des villes croyaient que les épidémies de l’été étaient provoquées par des divinités mécontentes et des esprits corrompus.
    A l’origine, une grande partie des fêtes estivales avaient donc pour objectif de conjurer les maladies et les épidémies. Parmi elles figurent le Gion Matsuri et le Tenjin Matsuri qui sont célébrés respectivement, à Kyoto durant le mois de juillet, et à Osaka les 24 et 25 juillet.
    Un grand nombre des régions qui entretenaient d'étroites relations commerciales avec Kyoto étaient elles aussi victimes d’épidémies et célébraient des fêtes inspirées par le Gion Matsuri.

    Mais les habitants des campagnes étaient confrontés à d’autres problèmes que ceux des villes. Pour eux, l’été correspondait à la saison où les récoltes étaient le plus menacées par les insectes, les typhons et les inondations. C’est pourquoi un grand nombre des matsuri célébrés en été dans les zones rurales avaient pour objectif de protéger les récoltes.

    Toutefois la fête japonaise de l’été par excellence, c’est celle du o-bon, un matsuri bouddhique en l’honneur des esprits des morts, qui se déroule au mois d’août.
    Nombreux sont ceux qui prennent un congé pour se rendre dans leur famille et sur les tombes de leurs ancêtres. Dans presque tous les villages de l’Archipel, une danse spéciale appelée bon odori rassemble les membres de la communauté dans la fraîcheur du soir qui succède à la chaleur étouffante de la journée.
    Pendant le rituel bouddhique appelé okuribi (feux accompagnant le départ), on allume des feux pour éclairer sur le chemin du retour les esprits des morts, revenus parmi les vivants le temps de la fête du o-bon.


    Aki - Automne
    Après le printemps vient l’automne où l’on remercie les divinités pour la récolte. La plus importante est le Niiname-sai, un rituel de la cour impériale durant lequel le souverain offre du riz de la nouvelle récolte aux kami (dieux) du sanctuaire shintô Ise Jingû, dans la préfecture de Mie.
    Aujourd’hui cette célébration coïncide avec la fête nationale du Travail qui a lieu le 23 novembre et correspond à un jour férié.

    Le sanctuaire Ise Jingû sert de cadre à plus de mille fêtes par an. Il abrite aussi le matsuri du Shikinen Sengû, célébré tous les vingt ans, à l’occasion de la reconstruction complète du bâtiment principal. Cette tradition, qui remonte à 690, a été scrupuleusement respectée depuis, c'est en 2013 que ce sanctuaire fût reconstruit de nouveau.


    Fuyû - Hiver
    Correspondant à la morte saison, c'est un moment privilégié pour faire le plein d’énergie pendant que l’on se tient à l’abri du froid. Une grande partie des fêtes de l’hiver sont censées purifier l’âme des membres de la communauté durant une période assez paisible de l’année. Les participants de certains matsuri appelés hadaka matsuri (fête où l’on est nu), sont entièrement dévêtus, à l’exception d’une sorte de pagne (fundoshi) ceinturé autour des reins, pour leur permettre de mieux nettoyer leur corps et leur esprit.
    Le plus connu de ces hadaka matsuri a lieu à Eyô dans la préfecture d’Okayama, le troisième samedi du mois de février. Mais dans d’autres fêtes de l’hiver, c’est le feu qui joue un rôle central, comme le Dôsojin Matsuri célébré dans la préfecture de Nagano du 13 au 15 janvier.

    Les matsuri du mois de janvier sont consacrés à la célébration du Nouvel An.
    Au début du mois de février, vient la fête du setsubun (le passage dans l’autre saison) qui correspond au dernier jour de l’année et marque la fin de l’hiver.
    Les matsuri ont aussi l’avantage non négligeable de contribuer au dynamisme et à la prospérité des villes en attirant les touristes et les visiteurs. Le Festival de la neige de Sapporo qui se déroule au mois de février représente une fête importante de l'hiver à l'égard des touristes.

    - hadaka matsuri -

    Les fêtes traditionnelles japonaises se succèdent les unes après les autres, tout au long de l’année. La plupart d’entre elles ont à peu près le même objectif, celui d’invoquer les divinités ou de les remercier. Elles se sont transmises de génération en génération et, constituent un des éléments les plus importants et les plus vivants de la culture traditionnelle et du patrimoine japonais.
    Il faut donc leur accorder la plus grande attention et continuer à les transmettre aux nouvelles générations.

    - Festival de neige, Sapporo -

    « - Juillet & Août 2016 -Anaïs et son équipe Pokémon »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    3
    Lundi 29 Août 2016 à 23:25

    Bonjour!

    J'ai trouvé ton article très intéressant, il donne envie d'en savoir plus *^*. Le reste de ton blog est très joli aussi, d'ailleurs~
    Au fait, quel est le nom de la police que tu utilises pour tes articles? Je la trouve mignonne et agréable à lire!

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 22:27

        Merci! \o/

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 22:08

        Merci beaucoup d'avoir donné ton avis! ^^
        C'est un thème de Elinae et elle utilise les typo " Master " , " SF", " round" si je comprends bien son codage! C'est vrai que c'est agréable à lire :)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :